La robe que je ne pensais pas garder.

C’était il y a quelques semaines.
Par hasard, je suis tombée sur un sac de vêtements à vendre et cette robe en est tombée. D’un coup, elle était sur le sol.
Venue me chuchoter, à sa manière, de la garder.
Alors que plusieurs mois (ou peut être même des années) auparavant, j’étais persuadée de ne plus la vouloir. De ne plus l’aimer. De ne plus vouloir la porter.
Cette fois, j’ai changé d’avis. Et pourtant, je suis de celles qui adorent trier. Je suis de celles qui donnent, recyclent, vendent et tout cela sans regrets. Sans hésiter.
Mais voilà, cette fois j’ai regretté. Il faut une première fois à tout.

Alors, évidemment, je n’ai pas de lien à donner. Depuis le temps que je l’aie.
Mais j’ai adoré la retrouver.
Un côté vintage, une couleur orangée. Pour mon dernier look semi-été. Poursuivre la lecture « La robe que je ne pensais pas garder. »

En chemise blanche et béret.

Depuis que je prends énormément de plaisir à photographier la nature qui est sans doute le paysage le plus inspirant, je peine à photographier – et à me photographier dans les villes. Je me sens moins inspirée à l’écriture d’un article et même à la prise de photos tout court. Pourtant, je ne porte pas toujours de robes virevoltantes, ni même de hauts à fleurs. Certaines tenues (que j’adore aussi porter) demandent un petit arrêt en ville. Mais j’aime la ville. J’ai toujours pensé que l’endroit où je devrais impérativement vivre serait en plein milieu urbain. Le monde dans les rues, les gens qui se posent en terrasse dès qu’un rayon de soleil fait son apparition, le bruit des voitures et des discussions. Les quartiers vivants. Tout cela semblait fait pour moi. Poursuivre la lecture « En chemise blanche et béret. »

Un peu vagabonde, un peu casanière.

Après avoir passé un week-end au Cap Gris Nez et Blanc Nez à admirer les falaises et à faire du vélo, tu pourrais penser que le week-end suivant, dans ta ville à ne rien faire de particulier -si ce n’est avancer tes séries avec ton chéri et faire des photos, serait ennuyeux.
Mais en fait, pas du tout. Si j’aime voyager, j’aime également rester chez moi à ne rien faire de particulier. J’ai besoin d’un équilibre entre les deux. Je suis un peu vagabonde, un peu casanière. A mi-chemin entre l’envie d’aventures et de découvertes mais tout de même attachée à sa petite routine. Jamais trop d’un coup ni pas assez. Toujours entre deux courants.  Je suis comme ça.

Poursuivre la lecture « Un peu vagabonde, un peu casanière. »

En route vers la découverte des Caps Gris Nez et Blanc Nez !

Lorsque Sophian m’a proposé une virée à la mer le week-end dernier, je voulais absolument me tourner vers un endroit proche que nous n’avions pas encore eu l’occasion de découvrir. C’est donc vers les deux caps les plus célèbres de la côte d’Opale que nous nous sommes tournés. Le Cap Gris Nez et le Cap Blanc Nez, situés entre Boulogne et Calais. Formés de magnifiques falaises, il s’agit de l’endroit le plus proche de l’Angleterre. Une des raisons pour lesquelles je voulais absolument découvrir cet endroit.

IMG_6096 Poursuivre la lecture « En route vers la découverte des Caps Gris Nez et Blanc Nez ! »

Les plaisirs simples de la vie.

IMG_5944Nous sommes à une époque où contrairement à avant, nous ne prenons plus le temps de vivre. Nous ne profitons plus de l’instant présent puisque trop concernés ou trop inquiétés peut être par les lendemains. Je pense que notre époque n’est probablement pas la plus belle. Probablement pas la pire mais pas non plus la meilleure. Lorsque j’entends des personnes plus âgées parler de leur époque à eux, je ne peux m’empêcher de penser que cette époque là, moi aussi, j’aurais aimé la vivre. A notre époque, nous avons tellement de choses et toutes ces choses nous ont finalement détournées de la simplicité de la vie. Alors, aujourd’hui, j’ai eu envie de réfléchir à toutes ces choses simples, gratuites que propose la vie et que j’affectionne. Poursuivre la lecture « Les plaisirs simples de la vie. »